VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne


VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque (Antoinette Fouque leparisien.fr) gardera toujours un fort ancrage à gauche de ses années passées dans un quartier ouvrier. C'est dans la cité phocéenne que cette grande militante est née en 1936 Son père est un militant syndicaliste. Antoinette Fouque se retrouve confrontée aux complications que doit affronter une femme lorsqu’elle doit assumer ses statuts de maman et de femme tout en ayant une profession quand elle est maman en 1964.

Proposant plus de six cents ouvrages consacrés à la création des femmes, la maison d’édition d’Antoinette Fouque aide de nombreuses auteures à se faire connaître. A force de fréquenter les cercles littéraires,, la militante voit que les femmes ne tiennent que peu de place dans le milieu de l’édition. Lieux de rencontres, les boutiques de livres créées par Antoinette Fouque restent ouvertes jusqu'à minuit.

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : son engagement en politique

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie soutient l'égalité. Antoinette Fouque siège au parlement de Strasbourg durant 5 années, après avoir fait campagne avec les radicaux de gauche. Toujours active à l'heure actuelle, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque appuye la gauche, qui relaie le combat pour les droits des femmes.

Ecrivaine et théoricienne

Antoinette Fouque explique la féminologie dans 3 ouvrages. Naturellement, l'auteure a participé à différents livres collectifs et à de multiples entretiens. Le combat d’Antoinette Fouque ne répond pas aux sirènes de l'activisme pur et dur, il défend la place de mère.

Enseignement et psychanalyse : lesengagements d'Antoinette Fouque

Dans les années soixante, Antoinette Fouque fait la connaissance du fondateur du lacanisme. Après des études universitaires en Lettres, la jeune femme a travaillé dans l'enseignement. Avec son directeur de thèse, le sémiologue Roland Barthes, la jeune femme obtient un Diplôme d'études approfondies (DEA). Elle fréquente Monique Wittig, théoricienne féministe au cours de cette période. Dès 1972, Antoinette Fouque participe à une UV illicite au sujet de la sexualité féminine aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe.