Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs


Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Théoricienne et écrivaine

Le combat d’Antoinette Fouque (Nouvelobs) ne répond pas aux tentations du militantisme féminin sans concessions, il défend la maternité. La théoricienne exécre les "-isme", qui, selon elle, réfèrent à une idéologie. Elle imagine en conséquence le terme "féminologie". Naturellement, Antoinette Fouque a prêté sa plume à plusieurs ouvrages collectifs comme "Portraits choisis" ou "Génération MLF 1968-2008".

De l'éducation à la psychanalyse

Après des études universitaires en Lettres, Antoinette Fouque a d'abord exercé la profession d'enseignante. La future militante suit les séminaires de Jacques Lacan dans les années soixante. Le cercle Psychanalyse et Politique, courant fondateur du mouvement MLF, a été lancé par cette femme militante. Avec son directeur de thèse, le sémiologue Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un DEA. Elle côtoie Monique Wittig, théoricienne féministe au même moment.

Antoinette Fouque, une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque prend la défense de femmes en luttes telles que la Kurde Leyla Zana et la Catalane Eva Forest. A l'ONU comme sur toute la planète, la militante prend la défense de la cause des femmes. Tous les combats féministes ont reçu son soutien. Lors d'une manifestation parisienne du MLF, Antoinette Fouque agite la bannière : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ».

Antoinette Fouque, une grande militante et des mouvements

A la veille des années 90, à son retour du pays de l'Oncle Sam, Antoinette Fouque lance une nouvelle structure appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Au début de la décennie 80, la grande militante quitte le Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle s'envole pour les Etats-Unis. Le MLF, à ce moment en proie à des luttes internes, perd de l’influence. Dans le but d'esquiver toute récupération, le sigle MLF a été déposé. Le droit des femmes fut la grande lutte de la vie d'Antoinette Fouque.